Nous avons rejoint le collectif

« Make Friday Green Again »

Nous sommes une marque haut de gamme qui produit du sur-mesure et lutte contre la surconsommation. Nous avons rejoint le collectif « Make Friday Green Again » en décembre 2020. Ce collectif propose une alternative au Black Friday en France pour redonner du sens à la consommation et restaurer une journée normale le dernier vendredi du mois de novembre.

Pourquoi avoir rejoint le collectif “Make Friday Green Again“ ?

70 % des Français souhaitent changer totalement leur manière de consommer. 77% d’entre eux associent le Black Friday à une « opération contribuant à la surconsommation ». “Make Friday green again“ encourage des modes de consommation plus raisonnés en consommant moins mais mieux. Privilégions ce dont nous avons vraiment besoin !
Nous avons encouragé notre communauté, cette année, à faire le tri dans leurs placards afin de réparer, donner ou revendre des objets superflus dont le but de prendre conscience de ce dont on a vraiment besoin au quotidien. Alors, consommons quand nous avons un vrai besoin sans excès !!
Consommer sans raisons à un impact fort sur l'environnement. Alors que les scientifiques alertent sur la nécessité de limiter le réchauffement à 1,5°C avant 2030, rétablir des bases de consommations plus saines apparaît comme une priorité.
DEGRACI PARIS a conscience de l’impact du fast-fashion sur l’environnement et fait du sur mesure pour une mode durable et une production sur demande des vêtements et accessoires à prix accessible afin de lutter contre des habitudes d’achats excessifs.
En conclusion avoir rejoint “ Make Friday Green Again“ est un premier pas qui permets à la marque de contribuer à communiquer les bonnes pratiques qui réduisent notre impact sur l’écosystème car consommer raisonnablement est la meilleure variable pour lutter contre le réchauffement climatique.
CRéer votre chemise
CRéer voschaussures

« Respecter son environnement, c’est modifier ses habitudes de vie pour qu’elles épousent la mode du développement durable ».

Édith BOUKEU